EVENEMENT

Mississippi Burning (version restaurée)

Propos d'Alan Parker à la sortie du film en 1988 ...

À l'origine, c'était une enquête policière. La toile de fond était simplement le mouvement des droits civiques. Puis je me suis renseigné, je me suis plongé dans ce mouvement que je ne connaissais pas tellement avant de commencer mes recherches. C'est une période très importante de l'histoire de l'Amérique. À l'époque, on n'avait pas tellement vu ça au cinéma.(...)
La réception du film aux Etats-Unis ...
Avec Mississippi Burning, j'ai fini par en avoir marre, car toutes les chaînes de télé parlaient de ce film. Une communauté devait encenser le film, les Noirs, mais beaucoup de leaders noirs ne l'ont pas aimé, car on y voyait deux Blancs résoudre leur problème.
Un grand nombre de Noirs étaient des héros à l'époque, mais on ne les montrait pas. Moi, j'avais fait un film, mais il en fallait 30. Bref, à l'époque, c'était assez controversé, et la communauté noire en particulier ne l'a pas aimé. C'est particulier dans ces cas-là. Je me rappelle que la veuve de Martin Luther King avait dit que le film était affreux, que c'était une honte. Quelqu'un lui a dit : "Quand l'avez-vous vu ?" Elle a répondu : "Jamais." Ça, c'est le plus frustrant. On réalise alors que notre film n'est qu'un ballon politique.
D'autre part, je me suis enfin dit : "Pourquoi as-tu fait ce film ? Pour faire un film sur le mouvement des droits civiques. Pour faire un film sur le racisme." Et dans toute l'Amérique, à l'époque de la sortie du film, toutes les émissions de télé parlaient de racisme. Même si mon film était le ballon dans lequel on tapait, ils faisaient ce que j'attendais, ils parlaient du problème du racisme en Amérique.
En un sens, même si c'est notre film qui est malmené, on atteint notre but. Les gars du Ku Klux Klan ont finalement été arrêtés. Ils ont fini en prison. Non pas grâce au travail sur Mississippi Burning, le film, mais grâce à un journaliste en croisade, qui a fait tout ce travail à Jackson, dans le Mississippi. Il avait vu des années auparavant Mississippi Burning et le film l'avait inspiré à se lancer dans cette aventure de journalisme d'investigation. C'est ce film qui l'a motivé et il a fait tout le travail. L'enquête a été rouverte et ces gars ont été jugés coupables. C'est rassurant, car un film ne dure que quelques heures.
Si on peut avoir cet effet sur les gens et le système judiciaire, dans ce cas, ce film est plus que du divertissement.

Source Les Acacias 

 


affiche Mississippi Burning
De : Alan Parker
Avec : Willem Dafoe, Gene Hackman, Frances Mcdormand, Brad Dourif, R. Lee Ermey...
  02h08